Découverte du mythique VERCORS pour 4 duos en 4 jours

Les pneus (des Toyo à gogo), les participants (4 duos), l’épaule (de Charco) sont prêts à engloutir les rubans sinueux d’asphalte.
D’abord on accède par le flanc Ouest du Massif par Chapteuil, petite mise en bouche des lacets, virolos et balcons suspendus prévus dans le circuit.
Même pas fatigués, au sortir de Léoncel et son abbaye cistercienne, c’est le Col des Limouches 1080 m, puis le Col de la Bataille 1310 m. Là, pause détente pour mécaniques et muscles, admirant le magnifique décor et savourant les enchaînements de virages sur un bon revêtement. L’étape se termine en passant devant des belvédères sur la Crête de Comblezine et par la Forêt de Lente. Nous voici à La Chapelle en Vercors avec de gros nuages noirs effaçant le soleil, notre compagnon de la journée. Il pleuvra toute la nuit.


Aïe ! touuteee la pluiiie tombe sur nous ! et même plus ! Tant pis on se lance !
Les Grands Goulets par son tunnel récent et de dénivelé progressif de 4%, puis les Petits Goulets. Pont-en-Royans bien connu pour ses maisons suspendues sur la Bourne.

Les Gorges de la Bourne, superbe voie tortueuse. Les Gorges de la Drevenne, fameuse Route des Ecouges : étroite, encaissée menant à un mystérieux tunnel creusé en un boyau taillé à la pioche et non éclairé (500 m, 2,6 m de H et guère plus large). Une impressionnante chute d’un cours d’eau à proximité.
Les « acrophobes » (peur de l’altitude) sont épargnés, le brouillard dense occulte la vue sur l’abime.
Au Col de Palaquit, les flocons de neige masque notre « bulle ».

La neige tombe et le Col de Porte à 1326 m est annulé. La météo locale annoncera 20 cm à déneiger.
M Jo et Y, nos chefs de file ont pris la bonne décision. On traversera Grenoble, à petits pas, sous une belle pluie. On en profitera pour apprécier la Visite des Caves de la Chartreuse et dégustation comprise (juste pour stopper le coup de froid subit).
A Voiron, nous retrouvons nos amis “François 1er du nom et Sylvie” Leader de Road38 enchantés de partager avec lesAmis de Midi-Spyders le dîner et quelques conversations fort intéressantes.


Temps incertain. Confiants, nous suivons les Gorges d’Engins, étroit corridor débouchant sur Lans en Vercors. Après le Col de la Croix Perrin, petit arrêt pour un double expresso à Autrans.
Des éboulements et de multiples déviations allongent notre boucle sinueuse et pittoresque. Le Chef du « Jordane » nous attend, amateur de moto et motard depuis plus de… 40 ans. On s’y restaure, on s’y réchauffe.
On quitte ce Vercors humide par la Combe Laval dont on retiendra la route spectaculaire, ses tunnels variés. Le paysage sur la vallée et les précipices trop masqués par le brouillard ne s’inscriront pas dans nos mémoires.
Nous voilà au Col du Rousset 1367 m, au parking après la traversée du tunnel, dans le vent glacial. Quelques clichés sur le Diois et les lacets fantastiques, sinueux à souhait pour la gomme de nos Spyders et d’une multitude de motards accros de virages.
A Die, s’achèvent nos tribulations sur le territoire exceptionnel du Vercors.
Encore 80 km pour récupérer les cartes de nos hébergements, savourer un bon plat du jour et rejoindre les bras de Morphée.


Pour clore ce nouvel épisode de 4 jours ” 14 au 17 Mai 2015 “et cette “Grande-Virée”: départ en 2 trajets : soit par autoroute pour Phil et Eve contraints par leurs activités, soit par les départementales (La Haute Loire – Lozère – Aveyron) pour les autres en prenant son temps et découvrant toujours un paysage pittoresque.
Un retour concocté par notre guide, de toute beauté, bien balisé et facile à suivre pour « Capucine », Charco a superbement mené l’équipée à sa destination finale, lui qui désirait toujours rester derrière a ouvert la route sans aucun problème.
Je salue les 8 amis de ce voyage. Nos plus jeunes, Phil et Eve qui ont appréciés notre façon de rouler, Jack et Nico nos ouvreurs dévoués, Yves et M Jo qui ont conçus un excellent programme. L’épaule meurtrie s’est bien comportée.
Décidément une remarque s’impose: il pleut & neige toujours pour l’Ascension. A la prochaine virée, espérons plus ensoleillée !
Bravo & Grand Merci à Coco pour ce reportage & ses 260 photos.(restent à faire les montages).

A bientôt Yves.