Les Grands Cols Pyrénéens.

Bonjour à Tous:

Depuis une éternité nous pensions gravir les “Grands Cols Pyrénéens”, les journées ensoleillées de septembre s’étirant en octobre, voici ce premier  week-end élu pour les ascensions de ceux-ci. Ce périple en Haute Montagne se compose de 8 Riders sur 5 Spyders RT & RTS

En liaison, une parenthèse culturelle: pigeonniers, villes bastides & abbayes de “Beaumont de Lomagne, Castelnau Barbarens” rencontre avec “Gaston Fébus et son Château de Mauvezin” le vicomte de Béarn le transforma en forteresse inexpugnable.

Avec 8° au départ de Ste Marie de Campan, l’assaut des “Cols” est déclenché. “L’Aspin” résiste dans la brume, Aprés St Larry-Soulan par une route pastorale bien étroite partagée avec quelques troupeaux de vaches. “Hourquette d’Ancizan” conciliant et chaleureux dévoile les sommets

Nous croisons la stéle d’Eugène Christophe qui en1913 a forgé lui-même la fourche de son vélo après la descente à pied.

Ajoutons à la légende notre grimpée du “Géant Tourmalet” , le soleil nous réchauffe et illumine le parcours de ses rayons (pour la grande joie de Tatar81).

Nous repartons vers d’autres émotions.

Le “Pic des Tentes” noyé de clarté a tenté deux paires de courageux mollets un peu engourdis par les longs lacets d’accès et parfois serrés. De là des successions de crêtes, de points de vues sur les Vallées du Cirque de Gavarnie et d’ Espécières. Des portions si belles se succèdent que notre cadence diminue et les arrêts photos se multiplient.

Aux “Cauterets et Pont d’Espagne” de nombreuses cascades, torrents bouillonnent mollement.

“Col du Soulor”: belvédère à 1464 m.  A perte de vue: estives grasses parcourues de vaches (gasconne), moutons (tarasconne) et chevaux (mérens). Aigles Milan et Faucons virevoltent au dessus de nos destriers.

Enfin “l’Aubisque” 1709 m aux pentes régulières mais aux dénivelés de 3,5 et 7 %. Des croupes herbeuse (fétuque: son origine) et vue sur les vallées de l’Ouzom et Laruns.

 

Saturés de lacets et de pentes? La liste propose encore les Cols frontaliers : “Pourtalet” et “Somport”.

Le 1er «col en marches d’escalier» avec vue imprenable sur le “Pic du midi d’Ossau” et le Cirque d’Anéou, les bras et épaules sont très sollicités.

Le 2ème avec 28 km de montée dans un cadre naturel et une succession de grands lacets dominée de hautes falaises.

Cette boucle dans les Cols se ponctue de pauses culturelles : “Citadelle de Jaca, Gare de Canfranc et Fort du Portalet”, et de pauses hôtelières: accueil sympathique et chaleureux, la restauration bonne et généreuse. Que du bonheur! Belle réussite cette sortie.

Contents de rentrer, certes après 1250 kms mais avec beaucoup de nostalgie. Nous aspirons à poursuivre ainsi nos escapades amicales ponctuées par cette bonne ambiance soutenue par nous tous.

 

A très bientôt……2016 ou 2017.

Commentaires de Coco/Montage Yvdu12