Juan aux Spyder Day’s – Pays de la Loire

Comme à son habitude BRP nous a reçu comme des rois !!

Au château de d’Artigny ce fut apéro au champagne sous la coupole et couverts en argent avec serveur au petit soin pour le repas VIP

Nous vîmes les châteaux de Cheverny, Chambord, Saumur et bien d’autres …

Les collègues normands et nordistes avec qui je me suis baladé

IMG_1339

 

Et BRP m’a même fait l’honneur de me décerner un prix pour avoir parcouru 714 km pour me rendre à cette rando

IMG_1467

Conclusion une rando aux petits oignons super sympa !!!

Juan del Prats

21/09/2013 au 23/09/2013: Visite au Coeur du Pays Cathare.

Bonjour. Voici la préparation de la sortie au coeur du Pays Cathare. Elle se déroule sur 3 jours.

Le 1er jour: sera consacré au voyage aller au départ d’Albi, au travers des Vallées  et Monts du Tarn et de l’Aude.environ 300kms

Le second jour: sera la découverte du Coeur Cathare.environ 300kms

Le 3éme jour:  nous ramera vers nos pénates par les chemins de traverse de notre Grand Sud-Ouest.environ 300kms.

Bientôt beaucoup plus d’infos et des précisions sur les parcours.

PS: pensez à nous contacter.  Yves.

Moçnuments aux Cathares

Moçnuments aux Cathares

DSC02803

PCATHA_VF002

 

20/04/2013 Découverte du Pays Cathare.

Notre balade en Pays Cathare  se termine. Une fois de plus que de paysages superbes.

Départ avec un temps clément soleil nuages, puis voilà que le temps passe aux gouttes , à l’orage de grêle et même la neige. Tout cela marque la mémoire et laisse un excélent souvenir.

Tout va démarer aprés le passage de la Montagne Noire, le massif qui sépare l’Aude & le Tarn. Minerve superbe petit village Cathare au contingent de la Cesse & du Brian.

DSC02793DSC02794DSC02798DSC02796DSC02803DSC02802La grotte aux Vampires.Superbe les gorges de la Cesse

Aprés la promenade dans les Gorges de la Cesse, inévitable dans la région la célébre “Montée qui Descend”

DSC02809DSC02810

Passage auprés du “Moulin de Félines de Minervois”

Le Moulin de FélinesDSC02818DSC02820DSC02819

Passage au village de Lastours, bastions Cathare qui veilla au passage vers la Montagne Noire. Pays minier & de traitement de peaux de bestiaux

DSC02822La pluie à Lastours.Puis c'est le déluge..

Ce sera ensuite la montée du “Pic de Nore” point culminant  du massif 1211m et là la neige était au rendez-vous ainsi que de grandes bourasques de vent.

DSC02830DSC02828DSC02826DSC02827DSC02825Pour qui la bouboule ?DSC02841DSC02833

Pour conclure cette belle journée descente vers Mazamet dans les forêts de Hêtres. Superbe.

Et il faut bien rentrer au bercail, vent 10° mais quels Souvenirs et Images dans la tête.

 

 

30/03/2013 au 01/04/2013 Gorges de la Sioule/Puy Sancy.

Nous sommes partis vers le Nord et ce n’est rien de le dire; 5°, même 0° à la sortie du Liorant. La neige versant nord, mais ou va t-on?. Nous rencontrons Séb de la Dream-Team pour le déjeuner.

Le Mont LiorantKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Direction les Gorges de la Sioule, le temps plus clément 10°, nous les parcourons du Nord au Sud, un itinéraire superbe avec des spectacles aquatiques à ne pas louper.

Il est beau hein ! JuanNicole & JacquesPascalDSC02685Séb un RS isolé.La Sioule Quoi qu'est ce qu'elle a ma vesteDSC02712KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERADSC02718

Séb nous guide vers le Lac de Guéry et là “surprise” la neige sur la route, 0° et tous les engins passent sans probléme. Magnifique spectacle le Lac de Guéry gelé sous un coucher du soleil rouge vif.

DSC02725DSC02722DSC02728DSC02724DSC02726

Le deuxiéme jour sera consacré à ceinturer le Puy de Sancy.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERADSC02733DSC02735DSC02740DSC02739

Le retour se fera sous le déluge, mais les souvenirs que nous avons enregistrés ont balayé cette derniére contrainte.Vivement la prochaîne sortie.

 

Le 08 Juin & 09 Juin 2013. Visite de la Dream-Team en Aveyron.

Deux virées sont prévues pour la visite en Aveyron de nos Amis de la Dream-Team.

La 1ére  au départ de Millau le 08/06, à 9h RV sur le parking essence de SuperU. Nous virerons sur 300kms dans les Gorges et Monts d’Aveyron.

La 2éme balade le 09/06, parcours de liaison pour se rassembler, et virée de qques 200kms qui aboutira en périphérie de Millau dans des horaires de début d’aprés-midi pour faciliter le retour de chacun.

Pensez à signaler votre présence. Les repas de midi  se feront au resto. Yves & Marie-Jo

 

Hello les Spydermen’s !!

Tout nouveau, tout chaud le blog des Spydermen’s du Midi ouvre ses portes ….

Vous y retrouverez sous peu l’activité d’une bande de passionnés par leur trYpatte canadien !

Compte rendu des sorties, calendrier des prochaines, etc …

A vos plumes les amis 😉

Juan

 

Le 26/03/2013,1ére Sortie; Balade sur les Rives de la Rance & du Célé

Le Soleil devait pointer son nez vers 10h, nous sommes décidés “en avant toute”. 1ére étape le village de Conques dans la brume, le sun arrive. Découverte de paysages grandioses sur les bords de la Rance, une route en parfait état. Quézac (Lot) son abbaye classé aux monuments historiques. Puis ce sera le déjeuner à St Cirq Lapopie. Le retour se fera par les bords du Lot.

Tous les pilotes furent enchantés par les paysages, la route, et la prise de guidon pour les uns et les autres. Yves.

026024KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA029037KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA047KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

Premier contact avec le Spyder ….

Salut à tous et à toutes

Cela faisait un moment que cela me trottinait dans la tête. Que j’entendais parler de la bête. L’engin fou au nombre impair. Il fallait absolument que je teste ce tricycle avec moteur en V, doué d’une intelligence embarquée digne de Star Trek. A se demander si nos cousins canadiens, heureux géniteurs du projet, n’avaient pas fumé la moquette le jour où ils ont écrit leur documentation commerciale ? SE5, EBD, ABS, TBS, SST, SCS, DPS, DESS, le tout sous les ordres du grand maître VSS ! Signes cabalistiques censés représenter une sécurité active, mais « Oh! » combien abscons pour le commun des mortels ! scratch

Personnellement si j’apprécie la sécurité, je la préfère passive. Beaucoup de questions quant à ces éclectiques gardes fous qui ne seraient peut-être que des gendarmes embarqués. Mais après de longues lectures dans les forums spécialisés, je décide de faire mienne la pensée d’une Spyder woman confirmée et conclu qu’un Spyder : c’est un fauteuil à trois roues qui pousse et vire comme une Porsche. La seule chose à savoir c’est que si le V machin chose te fait coucou cyclops, c’est que t’as fait une connerie ! Conclusion, soyons humble : tu baisses d’un cran et tu relances !

Pour passer à l’acte, me faire ma propre opinion et voir si je suis Spyder compatible, je décide donc de louer un RS SE5. Pour cela, j’ai fait appel à www.spyder-rent.com basée à Montauban (82). En plus d’afficher des prix attractifs, cette société propose aussi sur son site internet des idées de ballades sympathiques. J’y choisis d’ailleurs une visite des gorges de l’Aveyron, circuit de 250km que l’on peut faire tranquillement en une journée, ce qui sera parfait pour ce test.

Je dois vous avouer que 24h après cette ballade, je suis encore sous le charme… Que du bonheur et c’est d’ailleurs pour cette raison que je choisis de vous faire partager cette expérience. Cool

DSCF6721

Ce lundi 19 juillet 9h du matin, la journée commence bien et sous un soleil qui plombe à loisir nous voyons arriver, ma fille et moi, un splendide Spyder rouge piloté par Lucas le responsable de Spyder-Rent. Y’a pas à dire l’engin en impose ! De visu, 300kg de pure agressivité c’est autre chose que sur les photos ou vidéos. La machine est propre, neuve de 2010. Lucas nous accueille avec bonne humeur et professionnalisme et m’explique en détail les nécessaires manipulations techniques de conduite du bestiau. Comme j’ai visionné sur Youtube les vidéos de formation de BRP, je ne suis pas trop perdu. Mais avant de partir pour l’aventure, j’accepte l’invitation de Lucas à faire un tour en duo pour voir si j’ai tout compris. Bonne initiative, car je tombe évidement dès les premiers mètres sur les erreurs classiques Embarassed le frein de parking !! Bin, elle est où la manette de frein, fait ma main droite Confused Pour le reste, j’estime que la prise en main est facile.

Une fois compris que :
arrow le joystick de la boite séquentielle est sensible ;
arrow Madame rétrograde toute seule quand elle est en sous régime ;
arrow la corne de vache qu’on a entre les mains pour guider la bête, nécessite un peu de gymnastique dans les manœuvres ;
arrow pour se placer dans les courbes, il faut dompter le train avant et le reste suis comme son ombre.
Ça se passe sans trop de mal.

Et nous voici partis pour une journée d’aventure. Dès les premiers tours de roue, je sens que cela va me plaire.

Comportement routier

La préhension du comportement routier est un peu délicate. En fait, il faut vraiment y aller franco pour placer le train avant dans les courbes. Ce sous peine de ressentir une légère hésitation, sorte de léger mouvement de balancier du train avant assez désagréable si on inscrit pas correctement le Spyder dans la courbe. Il est vrai que venant de la moto, mes repères sont un peu perturbés par l’empattement. J’ai naturellement tendance à prendre la corde en me basant sur le centre de mon champs de vision et maintenant il faut que je prenne en compte que j’ai 2 roues avants à faire passer en plus. Le recalcul des angles de trajectoire s’avère donc nécessaire. Mais on s’y fait vite, car une fois résolue la question « Arrête de prendre les acadiens pour des ingénieurs qui ne connaissent que les 4 voies rectilignes » tu te fais vite rappeler à l’ordre par la prunelle de tes yeux qui serre les fesses dans ton dos ! Bref, passée la période d’adaptation des premiers kilomètres, faites confiance à l’engin, le reste suit sans problème. D’ailleurs, au sujet de ce qui suit, le passager arrière on le ressent très peu, voire on l’oublie facilement. Je garde le souvenir d’un émoi bien naturel lorsque que sur l’autoroute un autozaniaque du compteur a voulu me fermer la porte et que j’ai malencontreusement fait tomber 2 rapports au lieu d’1 (¡Cuidado sensible el joystick!) . Surpris par la réaction du Spyder qui est parti étendard au vent comme une fusée, j’ai maintenu la poignée de gaz jusqu’au moment ou il a fallu que j’estompe un doute avec ma main gauche. A savoir, vérifier si le genou de ma pupuce était toujours là … Embarassed Heureusement que j’avais pris l’option dosseret passager dans la location Laughing

Seul bémol sur les petites routes sinueuses, ça muscle dur le Spyder Confused C’est une conduite virile comme on dit. A ce qu’il paraît dans les fameux signes cabalistes y’en a un qui signifie Servo Direction Dynamique (DPS de son petit nom, en d’autres termes, direction assistée). Bin mazette heureusement qu’il est là, car je peux vous dire, que sans, à la fin de la journée vous avez fait une séance gratuite de fitness. 😆

Coté freinage, rien à dire. Les 3 disques couplés à l’ABS font parfaitement leur office et donnent l’impression de pouvoir arrêter un 30 tonnes. Seul détail, pour un grand gabarit comme moi, je trouve la position de la pédale de frein non naturelle. J’ai d’ailleurs passé une bonne partie de la journée à la chercher du pied. Peut-être existe-il un réglage ? Mais dans le cadre de cette location c’est une autre histoire.

La boite séquentielle SE5

Surprenante cette boite, mais je dois avouer que c’est un réel avantage. Tout d’abord, sauf si vous le faites vraiment exprès, vous n’arriverez jamais à faire caler Madame. Je vis en montagne dans un petit village où chaque manœuvre pour se garer ou se déplacer met fortement à contribution l’embrayage, sans compter les milles et un virages pour y arriver. Donc de prime abord, un gros à priori sur l’automatisme. Partant de là, je me suis fait un malin plaisir d’essayer de prendre en défaut cette boite. Pour le premier test, rien de mieux que les rues pavées et pentues de Cordes sur Ciel ou de Najac. Bluffé le Juan Shocked Démarrage en côte, manœuvres sur sols instables et glissants, pinuts ! Madame, fait ce qu’on lui demande ! Une seule fois de son 225/50/R15 arrière, elle a projeté une dédaigneuse giclée de sable pour manifester son désaccord sur une demande de gaz exagérée.

Second test, les routes sinueuses. Là il faut conduire dans les tours, Madame n’aime pas trop travailler en dessous de 3500 tours, le rétrogradage automatique dans ce cas peut être un désavantage. Je n’irai pas jusqu’à dire désagrément, car je pense que c’est au pilote de s’adapter dans ce cas précis. Aussi, le passage de rapport supérieur en sous régime n’est pas très apprécié et provoque certaines fois des doubles appels de gaz un peu bizarres. Maintenant, j’ai personnellement un style de conduite en ballade qui joue beaucoup sur la nécessité de couple à bas régime. Avec cette boite robotisée, c’est faisable, mais en ajoutant un cran supplémentaire à mes habitudes de conduite un peu trop tranquille.

Dernier test les routes nationales ou autoroutes. Que du bonheur ! Vous bloquez les gaz et vous titillez le joystick c’est tout. Au passage ou rétrogradage inutile de chercher à faire un appel ou un relâchement de gaz, la boite s’occupe de tout ! Le Spyder pourrait se prendre pour une F1 tellement les passages de boites sont précis et parfaits.

Quant à la conduite en ville, le coté je rétrograde toute seule comme une grande, quand il le faut, comme il le faut, et je repasse gentiment la première au feu rouge, c’est the foot. Faut le vivre pour croire à tant de simplicité. Pour une fois qu’un ingénieur a inventé un truc qui vous facilite la vie plutôt que de vous la compliquer, c’est à souligner. 😀

Le V2 Rotax

A bas régime, il ronronne gentiment. Couplé à la boite robotisée, il fait le bruit d’un gros scooter. Mais dès qu’on le titille un peu, il feule tel un tigre prêt à bondir Twisted Evil Je le confirme le 0 à 100km en moins de 5s annoncé c’est pas que du virtuel, surtout avec cette boite ! Du couple il doit avoir, mais SE5 oblige, c’est un peu difficile de s’en rendre compte car on est obligé de maintenir les tours. Puissant, il est ! Cela pousse fort au tourniquet. Y’a pas à dire les Autrichiens ils s’y connaissent en performance de précision. Par contre, la consommation est gargantuesque ! Largement plus de 8 litres au 100 Km et ce sans (trop) forcer sur la poignée gauche  😮

Il n’y a aussi aucun doute quant à l’origine Canadienne du Spyder. Nos cousins d’outre-atlantique rendeer ont un court été largement plus froid que le nôtre. C’est pourquoi une des rares choses qui leur a échappée dans la conception de leur tricycle c’est le refroidissement moteur. Par nos contrées, et en particulier par le 34° à l’ombre de cette belle journée de juillet, être assis plus de 7h sur un barbecue dont le thermostat est bloqué en zone rouge, vous ferait presque oublier les nombreux et fabuleux attraits de cette machine. Sad

Hostie cousins, quelle idée vous avez eu d’ajouter d’office l’option autocuiseur à coucougnettes sur votre beauté Shocked Tabarnak, j’sais bien que pour sortir les 18K€ minimum faut être un peu avancé en âge, mais c’est pas une raison pour croire que tous vos clients d’Europe du sud ont cassé le moule. Ça peut encore servir, messieurs les ingénieurs !! Et en plus ils sont bons Princes, ils ont même prévu les chaufferettes latérales de Madame la passagère, un comble …. Autant les gènes du Ski-Doo ne sont pas gênant dans la part originelle du Spyder, mais LA ! Sorry Sirs, c’est zéro pointé et la copie à revoir
Sad Sad

Bref, si vous partez en camping, y’a pas de problème, c’est repas chaud garanti car vous embarquez aussi la cantinière. La dame a chaud, très chaud, à tel point que par moment le ralenti frisait les 1700 tours et la boite robotisée en perdait un peu son autrichien. Rien de grave ou d’alarmant au demeurant, simple signe que le fauve n’attendait qu’une seule chose : une belle et longue ligne droite pour se rafraichir. A priori, faute au carénage trop enveloppant. Cela dit pour en avoir discuté avec Lucas, ces messieurs de BRP seraient conscients de la chose. Ils plancheraient sur des solutions plus énergiquement équitables. Voire nous montrer un peu plus des dessous de la belle peut-être Confused:

DSCF6783

Conclusion 

Voilà, je pense avoir fait le tour. La ballade dans ces gorges de l’Aveyron était de toute beauté et c’était un réel plaisir de découvrir le Spyder dans ce cadre. Very Happy

Mes à priori sur l’électronique embarqué sont maintenant estompés. Le seul moment où ils se sont manifestés, fut un refus de redémarrer suite à un arrêt moteur en première. La boite bloquée sur cette vitesse, après 10mn d’infructueuses manœuvres, il m’a fallu téléphoner à Lucas pour qu’il m’explique que c’était une sécurité qui s’était déclenchée. La solution consistant à s’assoir sur l’engin, frein de parking enclenché et le pied sur le frein, contact et vrroum ça repart.

Au final, lorsque je lui ai rendu la bête, il m’a demandé si j’avais ressenti le déclenchement de ces gardes fous en roulant. Que nenni ai-je répondu, mais en toute honnêteté je ne pense pas que c’est à cause de mes qualités de pilote ! Il me faudra largement plus de 250km pour appréhender toutes les possibilités et qualités du Spyder. 😆

Pour tout vous dire, je crois que je suis tombé amoureux ! D’ici 2011 je pense que vous compterez un membre de plus dans votre confrérie. Par contre avant de me décider, j’aimerais bien tester un RT pour voir la différence. Si l’un d’entre vous connait un bon plan location pour ce modèle, merci de me le faire savoir. 💡

Bonne route à tous, bonnes vacances et à bientôt